Informations volontaires

 

L'Imagerie par Résonnance Magnétique

IRM est l'acronyme d'Imagerie par Résonance Magnétique et IRMf d'Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle.

Ce sont des techniques qui vont nous permettre de mettre en correspondance les structures du cerveau avec leur fonction en utilisant une machine IRM et ainsi d'analyser les informations obtenues. L'IRM et l'IRMf sont des techniques qui présentent un potentiel unique pour la recherche. Elles permettent d'observer l'activité cérébrale et de comprendre les mécanismes de l'activation et des flux de sang dans des régions spécifiques du cerveau.

Comment fonctionne l'IRM ?

L'IRM utilise un champ magnétique et des ondes de radio fréquence pour produire des images du corps à partir de la concentration de l'eau dans les tissus. A l'intérieur de la machine, il y a un champ magnétique fort et uniforme. Une personne qui passe un examen IRM est placée dans le champ magnétique, sur un lit avec la tête dans une antenne qui a la forme d'un grand casque. Quand la tête de la personne est au centre du champ magnétique, des impulsions radiofréquence et des gradients de champ magnétique sont allumés et éteints très rapidement pour produire un signal qui sert à former l'image. Ceci produit un bruit fort et répétitif pendant l'acquisition des données.

Quand l'IRMf est-elle utilisée ?

L'IRM est couramment utilisée en médecine, principalement pour examiner l'anatomie et étudier les pathologies dans presque toutes les parties du corps. En revanche, L'IRMf est plus souvent utilisée pour la recherche afin d'étudier le flux sanguin, en rapport avec la consommation en oxygène et, finalement, indirectement avec l'activation des groupes de neurones qui consomment cet oxygène. La raison principale de l'utilisation de l'IRMf est qu'elle permet, d'une part, de mieux comprendre le fonctionnement d'un cerveau sain et, d'autre part, d'étudier l'altération de ce fonctionnement lorsque le sujet est affecté par différentes maladies.

Comment l'IRMf contribue-t-elle à la recherche médicale ?

L'IRMf met en lumière certaines fonctions fondamentales du cerveau humain. Les études impliquant des volontaires sains sont indispensables à nos programmes de recherche. Nous cherchons notamment à comprendre le fonctionnement d'un cerveau normal dans les zones du langage, de la vision, de la motricité, de la mémoire, de la pensée et des émotions.

Le Centre de NeuroImagerie de Recherche

Le CENIR a été fondé par de nombreux partenaires : l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière - ICM, l'Université Pierre et Marie Curie - Paris 6, l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, le Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS, l'INSERM, l'Ecole Normale Supérieure, etc. Le centre est également soutenu financièrement par la Région Ile de France. Le CENIR permet aux chercheurs d'étudier la manière dont le cerveau génère les comportements et dont le système nerveux est altéré dans les pathologies du cerveau et de la moelle épinière. Les recherches qui y sont menées contribuent à l'accumulation du savoir sur l'activité cérébrale et ainsi à l'amélioration progressive de nos connaissances.

Le CENIR recrute des volontaires majeurs.

Qui ne peut pas passer d'IRM ?

L'IRM peut être une technique dangereuse si toutes les précautions ne sont pas prises.

A cause de l'utilisation de champs magnétiques intenses et variables, certaines personnes ne peuvent pas passer d'examen IRM. En particulier, les possesseurs d'implants métalliques tels que les pacemakers, les clips sur des malformations vasculaires (anévrismes, etc.) dans le cerveau, certaines prothèses cardiaques, les implants cochléaires, du maquillage permanent ou bien celles qui ont été exposées à des projectiles métalliques dans la région des yeux ne peuvent être scannées. Le risque est alors que la force exercée par la champ magnétique sur ce matériel puisse le déplacer ou que les gradients de radiofréquence génèrent de la chaleur dans les objets métalliques.

Voir la fiche des contrindications à l'IRM complète.

Qu'aurais-je à faire ?

Chaque examen IRM fait partie d'une étude spécifique sur le fonctionnement du cerveau. Le chercheur expliquera en détail quelle(s) tâche(s) vous devrez accomplir pendant l'acquisition IRM. La plupart des tâches sont très simples, comme regarder des images, penser à ce que vous êtes en train de voir, bouger les doigts, etc. Des images pourront vous être présentées sur un écran à l'intérieur de l'IRM, vous utiliserez peut-être des boutons poussoirs pour signaler votre réponse à une instruction. Plusieurs séquences d'étude peuvent être effectuées lors d'un examen IRM durant lesquelles nous vous demanderons de garder la tête aussi immobile que possible. Les séquences peuvent durer de cinq à trente minutes et le temps total dans l'IRM peut varier entre vingt minutes et une heure et demi. Tout ce que nous attendons de vous est que vous ne bougiez pas la tête et que vous réalisiez la tâche demandée au mieux de vos capacités. Pendant l'étude, l'opérateur et l'expérimentateur s'assureront de votre confort et vous guideront constamment.

Y a-t-il des risques ?

Si vous n'avez pas de contrindications absolues et que vos contrindications relatives éventuelles sont acceptées par l'opérateur présent, alors il n'existe aucun risque à passer un examen IRM. Il n'y a pas non plus d'effet secondaire connu aux séquences IRM, pourtant cette technologie est couramment pratiqué en médecine depuis une trentaine d'années et de nombreuses investigations ont été menées pour découvrir d'hypothétiques effets secondaires, sans jamais de conclusion positive.

Combien de temps cela va-t-il prendre ?

Les études que nous réalisons durent habituellement une à deux heures au total. La première vingtaine de minutes sera utilisée pour régler les équipements et être sûr du confort et de la sécurité du sujet. L'étude effective à l'intérieur de l'IRM dure au maximum une heure trente. Quelquefois, le protocole nécessite un débriefing de plusieurs dizaines de minutes.

Organisation

Comment venir au CENIR ?

Le Centre de NeuroImagerie de Recherche se trouve dans l'enceinte de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Adresse postale

CENIR - Centre de Neuroimagerie de Recherche
Insitut du Cerveau et de la Moelle Epinière (-1)
47-83 boulevard de l'Hôpital
75651 PARIS Cedex 13

Accès au centre

Il est difficile de venir en voiture car les places de parkings sont extrêmement rares sur le site de l'hôpital. L'entrée dans l'hôpital en voiture n'est d'ailleurs pas toujours autorisée.

En métro, vous pouvez arriver par la ligne 6 (station Chevaleret), ou la ligne 5 (station Saint Marcel).

Consultez la page du site cenir.org pour plus d'informations.

A quel moment dois-je arriver au centre ?

Il est important que vous soyez présent à l'heure fixée par le chercheur référent de l'étude. S'il vous est impossible de venir pour quelque raison que ce soit, merci de contacter le plus tôt possible le chercheur en charge de l'étude afin qu'il puisse si possible trouver un autre volontaire pour ce créneau, ou prévenir le centre IRM du désistement.

Que se passe-t-il à mon arrivée ?

Adressez-vous au bureau des ingénieurs situé près de l'entrée du centre. Indiquez le nom de la personne devant vous recevoir. Cette personne sera contactée et vous prendra aussitôt en charge. Le chercheur vous donnera alors de plus amples informations.

L'examen IRM

  1. On vous demandera de lire certains documents concernant le centre et l'étude puis de remplir un questionnaire.
  2. On vous demandera de retirer tous les objets métalliques que vous portez, tels que les clés, les pièces de monnaie, les bijoux et les montres. Vous devrez également déposer vos cartes de crédit et de transport car les bandes magnétiques sont effacées si elles entrent dans le champ magnétique de l'IRM.
  3. L'opérateur vérifiera à nouveau que vous pouvez passer l'étude IRM en relisant avec vous le questionnaire auquel vous avez déjà répondu. Les modalités des études IRM vous seront alors expliquées.
  4. Il vous sera demandé de vous allonger sur un lit spécial qui se déplacera vers le haut puis vers le centre du tunnel de l'IRM. Un dispositif, appelé antenne, sera placé au-dessus de votre visage. Celle-ci nous permet d'obtenir le signal de votre cerveau qui sera retranscrit en images. Le lit se déplacera alors vers l'intérieur du tunnel de telle sorte que votre tête sera placée au centre de celui-ci.
  5. Pour certaines études, vous aurez à porter un casque audio, à regarder une projection sur un écran, à presser des boutons réponse.Un équipement spécifique à chaque étude pourra également être utilisé.
  6. Lorsque le casque audio n'est pas utilisé, nous vous donnerons une paire de bouchons d'oreille qui vous protégeront du bruit de la machine. Cela rend l'étude plus confortable. Bien que l'opérateur ou le chercheur puissent vous parler grâce au système prévu à cet effet, cela n'est plus possible pendant l'acquisition des images en raison du bruit. Vous aurez alors une poire d'appel à disposition pour pouvoir nous appeler pendant une séquence IRM si quelque chose se déroule mal ou si vous voulez sortir.
  7. Au début, nous lancerons une acquisition d'une dizaine de secondes pour définir votre position dans l'IRM. Par la suite, la procédure varie d'une étude à l'autre. Au début ou à la fin de l'expérience, nous effectuerons une acquisition anatomique d'une dizaine de minutes qui nous procurera une image détaillée de l'anatomie de votre cerveau. Pendant les séquences fonctionnelles, vous aurez à effectuer des tâches qui vous seront expliquées au préalable. La durée totale de l'examen est comprise entre 30 min et 1h30.
  8. Tout ce que nous demandons, c'est que vous effectuiez les tâches le mieux possible telles qu'elles vous ont été expliquées, que vous gardiez votre tête immobile, que vous ne vous endormiez pas et, le plus important, que vous vous détendiez !

Recommandations

  • Si vous prenez un traitement médicamenteux, VEUILLEZ EN INFORMER LE CHERCHEUR REFERENT DE L'ETUDE AVANT L'EXAMEN, pour que nous puissions réaliser les modifications nécessaires au bon déroulement de l'examen.
  • Veuillez ne pas trop boire avant l'examen. Vous serez entre 30 min et 1h30 dans la machine. Pensez à aller aux toilettes avant l'examen.
  • Veuillez demander au chercheur en charge de l'étude la durée exacte de l'examen.
  • Pour certaine études, il est possible d'écouter de la musique. N'hésitez pas à venir avec votre CD favori.
  • Portez des vêtements amples et chauds. La salle d'examen est un peu fraiche (pour l'electronique de la machine).
  • Pensez à demander au chercheur référent de l'étude si vous pouvez venir avec un proche ou un ami.

Que se passe-t-il après l'examen ?

  • Un rafraichissement sera disponible.
  • Des exercices ou examens supplémentaires seront éventuellement effectués.
  • Un débriefing oral sera potentiellement mené par le chercheur.
  • Des documents supplémentaires à remplir vous seront peut-être confiés.
  • Vous pouvez rentrer chez vous !

Pour obtenir un résumé des résultats du protocole que vous avez effectué, parlez-en avec le chercheur qui vous a reçu.
Soyez patient, le volume de données pour un seul examen est important ce qui implique que l'analyse des données prend plusieurs jours voire plusieurs semaines lorsque tous les sujets de l'étude sont analysés ensemble.

Vous souhaitez être volontaire pour une expérience ?

Inscrivez-vous sur le site du RISC (Relais d'Information sur les Sciences de la Cognition) à cette adresse : http://expesciences.risc.cnrs.fr/pre_formulaire.php

 
mersin escort
Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/cenir/www/plugins/system/jfdatabase/jfdatabase_inherit.php on line 567